Dernières mises à jour

Se connecter

Regio Esercito»Matériels»Artillerie»Artillerie autopropulsée»Autocannone da 102/35 sur Fiat 634 N
lundi, 03 juillet 2017 21:15

Autocannone da 102/35 sur Fiat 634 N

Ecrit par 
Autocannone da 102/35 sur Fiat 634 N à la tête d'une colonne motorisée en Afrique du Nord. Autocannone da 102/35 sur Fiat 634 N à la tête d'une colonne motorisée en Afrique du Nord. ECPAD

Le châssis du Fiat 634 N servit de base à la réalisation d'autocannoni armés de pièces antiaériennes de 102/35 et employés par la MILMART.

En 1941, l'atelier de la succursale Fiat de Tripoli adapta sept châssis de Fiat 634 N pour les armer de canons Schneider-Ansaldo de 102/35 sur trois affûts antiaériens différents : l'affût Ansaldo mod.25, l'affût OTO mod.33 et l'affût Vickers-Terni mod.25.

Ces sept autocannoni permirent de constituer les 1a et 6a btr. avec le personnel du I gr.aut.AS de la II legione MILMART. Chacune était dotée d'une centrale de tir sur châssis Fiat 626 blindé et de deux Fiat 666 pour le transport des munitions. La 1a btr. sur trois pièces et la sezione B de la 6a sur deux pièces furent rattachées à la Div.cr. Ariete, tandis que la sezione A de la 6a btr. fut versée à la Div.mot. Trieste. Les pièces de l'Ariete furent employées durant la bataille de Bir el Gobi le 19 novembre 1941. Elles mirent hors de combat une quinzaine de chars Crusader de la 22th Armoured Brigade anglaise. La puissance de feu des canons de 102/35, l'utilisation des centrales de tir et l'entraînement des servants permirent d'engager les blindés ennemis à 1000 m de distance. Les autocannoni de l'Ariete furent ensuite perdus lors de la retraite de Cyrénaïque en décembre 1941, tandis que ceux de la Trieste parvinrent à gagner la Tripolitaine et prirent part à l'offensive de mai 1942. Ils finirent capturés par les Britanniques à Tobrouk en novembre 1942.

Autocannone da 102/35 détruit par les Anglais lors de l'opération Crusader en décembre 1941.
Officier anglais posant devant un autocannone da 102/35 en Afrique du Nord en 1942. Remarquez la Jeep Willys au second plan.

Les autocannoni da 102/35 donnèrent d'excellents résultats dans leur rôle antichar, mais ils souffraient d'une silhouette trop haute qui les signalaient de loin et avaient tendance à s'ensabler facilement.

Autocannone da 102/35 de la MILMART en Afrique du Nord.
(crédits : Matheu Spraggins)
Sources :
  • « Batterie volanti », Autocannoni e artiglierie portate italiane (1915-1943), Filippo Cappellano, Storia Militare n°13, 2014
  • Le artiglierie del Regio Esercito nella Seconda Guerra Mondiale, Filippo Cappellano, Storia Militare, 1998
  • Italian Truck-Mounted Artillery in Action, Squadron Signal Publications, Ralph Riccio & Nicola Pignato, 2010
  • Autocannoni e portees in Africa Settentrionale, Attilio del Rosso, Storia Militare n°147, 2005
  • Autocarro pesante Fiat 634, Claudio Pergher, Notiziario Modellistico GMT n°2/17, 2017
  • Bir el Gobi, La bataille vue par les Italiens, David Zambon, Batailles & Blindés n°48, 2012
Pour reproduire cette pièce d'artillerie automotrice :
FabricantÉchelleRéférence et désignationGalerie
CRI.EL Model 1/35 R111 Autocannone da 102/35 -

Réagissez à cet article
Pas de commentaire

Lu 719 fois Dernière modification le lundi, 03 juillet 2017 21:21

Sujets associés