Dernières mises à jour

Se connecter

samedi, 25 avril 2015 10:25

Alfa Romeo 800

Ecrit par 
Alfa Romeo 800 RE. Alfa Romeo 800 RE.

Malgré son importance dans l'histoire des camions Alfa Romeo, dont il fut le premier à être exclusivement conçu par la firme du Portello, l'Alfa 800 rencontra un succès limité tant sur le marché privé qu'auprès des militaires qui favorisèrent ses concurrents.

Développement et production

En 1936, Alfa Romeo commença l'étude d'un nouveau camion lourd pour remplacer son modèle 85, désormais dépassé. La politique d'autarcie alors en vigueur dans tous les secteurs de l'économie transalpine poussa le constructeur milanais à abandonner sa collaboration avec Büssing-NAG. Premier véhicule industriel développé intégralement par l'usine du Portello, le nouveau camion lourd fut désigné 800 en rapport à la masse de 8 tonnes que pouvait supporter le châssis. En retranchant la tonne dévolue à la cabine et au plateau, on obtenait les 7 tonnes de charge utile qui faisaient rentrer l'Alfa 800 dans la catégorie des camions lourds définie par le décret n°1809 du 14 juillet 1937.

Le premier châssis fut terminé en 1939 et essayé en août de cette même année. Premier camion Alfa Romeo à cabine avancée, il se caractérisait par des lignes sobres et harmonieuses reprises ensuite sur tous les modèles jusqu'au 900 présenté en 1950. Le premier prototype se distinguait par la présence du logo Alfa Romeo entre le pare-choc et la grille de radiateur. Sur les premiers exemplaires de série, le logo migra sur la grille, en bas à gauche. En revanche, l'emblème du Biscione stylisé resta en haut à droite de cette même grille.

Le prototype de l'Alfa Romeo 800 reconnaissable au logo Alfa Romeo sous la grille de radiateur. L'un des dix premiers Alfa Romeo 800 civils posant devant le castello sforzesco de Milan sur la couverture d'un magazine de janvier 1940. Publicité ventant la charge utile et la capacité de hâlage de l'Alfa 800. Le logo Alfa Romeo sur la grille indique qu'il s'agit d'un des dix premiers exemplaires civils.

En janvier 1940, l'Esercito eut l'occasion de tester le nouveau camion lourd et, en mai 1940, passa une première commande pour 1000 exemplaires de l'Alfa Romeo 800 RE (pour Regio Esercito). Avec l'arrivée de la guerre, seuls dix unités de la versions civiles furent produites avant d'être réquisitionnées par l'armée.

Les 50 premiers exemplaires destinés à l'armée conservaient la cabine civile mais montaient des plateformes militaires construits par Viberti. Par rapport au modèle civil, la plateforme Viberti avait des ridelles plus hautes et pourvues de 5 renforts intermédiaires contre 3 pour les ridelles latérales.

Alfa Romeo 800 prêts pour la livraison à l'armée dans l'usine du Portello en 1940. Le camion au premier plan à droite est du type 800 RE, tandis que tous les autres appartiennent à la première série de 50 exemplaires destinés à l'armée, avec une cabine civile montant cependant des phares à l'acétylène.

Par la suite, la cabine fut largement simplifiée pour répondre aux restrictions dues à la guerre : la belle grille de radiateur fut supprimée pour laisser place à des barres de protection d'allure massive, les phares arasants laissèrent la place à des phares plus petits et légèrement protubérants secondés par des phare à l'acétylène au niveau du pare-brise, les marchepieds furent accentués par l'ajout d'une niche, les portières privées de vitres et des main-courantes ajoutées sur les flancs du pare-brise.

Alfa 800 RE en essai, encore privé de ses phares à l'acétylène. Alfa 800 RE illustrant la couverture de magazines d'octobre 1941 et de décembre 1942.
Alfa Romeo 800 RE photographié au CSM.

En 1941, afin de ne pas arrêter la chaîne de production, Alfa fit pression sur le ministère de la guerre pour obtenir une nouvelle commande. Portant tout d'abord sur 1000 exemplaires, elle fut ensuite réduite à 500 puis 400 exemplaires, plus 60 moteurs de rechange. Au final, seuls 1390 Alfa 800 RE furent livrés jusqu'en mars 1942 du fait de la pénurie de matières premières.

Description technique

De l'avis de la commission d'essai de l'armée, l'Alfa 800 était le meilleur camion lourd disponible sur le marché transalpin en 1940, à tous points de vue. Grâce à l'emploi d'alliages légers et à des calculs de structure approfondis pour limiter au maximum la masse, l'Alfa 800 affichait le meilleur rapport charge utile / poids total parmi les véhicules de sa catégorie. C'était également un véhicule avant-gardiste du fait de l'adoption d'un carter moteur en aluminium, de quatre soupapes par cylindre et d'un système de freinage reposant sur deux circuits indépendants.

Habitacle de l'Alfa 800 RE. Planches de bord des modèles militaire (en haut) et civil (en bas). Ce dernier dispose d'une horloge et d'une jauge de carburant en plus.

Le moteur 6 cylindres Diesel de près de 9 litres développant 108 ch à 2000 tr/min ne consommait que 20,5 litres/100 km grâce aux quatre soupapes, qui permirent de limiter la fumée à l'échappement par rapport au moteur à deux soupapes par cylindre retenu initialement. Le réservoir d'une capacité de 142 litres était fixé sur le longeron droit. Le démarrage du moteur était assuré par un démarreur électrique 24 V de type Bosch BPD6/24-AR9 sur la version civile et par un démarreur à inertie de type Bosch AL/ZMA/R14 sur l'Alfa 800 RE.

Bloc moteur et boîte. Manivelle du démarreur à inertie au-dessus du pare-chocs.

En plus d'une charge utile de 6500 kg pour la version militaire et de 7000 kg pour le modèle civil, l'Alfa 800 pouvait tracter une remorque de 12 tonnes.

Sur le modèle civil, les ridelles latérales étaient rabattables au même titre que la ridelle arrière. Seule cette dernière, munie d'un marchepied, était rabattable sur la version militaire.

Autobus

Arrivé sur le marché à la veille de la guerre, l'Alfa 800 fut destiné en priorité aux militaires, sacrifiant ainsi les versions à usage principalement civil, comme l'autobus. Le premier prototype de trolleybus fut présenté en 1940, bien que la propagande fasciste ait fait apparaître des photos d'un soit disant Alfa 800 AF sur des revues de 1939. Il s'agissait en réalité d'un Alfa 85 AF carrossé par Macchi. Entre 1940 et 1942, seuls 21 Alfa 800 AF furent produits.

Quant aux autobus, seuls 8 exemplaires d'Alfa 800 A sortirent des chaînes de production entre 1940 et 1944, les premiers carrossés par Viberti. À l'avant, les lignes de la carrosserie reprenaient pour l'essentiel celles du camion, à l'exception de la grille de radiateur à éléments verticaux.

Autobus Alfa 800 A carrossé par Viberti en 1940. Autobus Alfa 800 A lors des essais dans le massif des Dolomites. Affiche publicitaire pour l'autobus Alfa 800 A carrossé par Viberti.

Après-guerre, les autobus sur châssis de l'Alfa 800 firent l'objet de nombreuses interprétations par un grand nombre de carrossiers.

Énergies alternatives

Une version au gazogène de l'Alfa 800 fut expérimentée. En 1942, le ministère de la guerre autorisa la construction d'un exemplaire de l'Alfa 800 L, qui pouvait fonctionner aussi bien au gazole qu'au gazogène. Le gazole était utilisé au démarrage, tandis que le gazogène prenait le relais lorsque le moteur était chaud. La cabine allongée accueillait deux couchettes, et les portières recevaient des vitres manuelles, préfigurant la configuration adoptée sur la seconde série du camion civil de 1946. Lors des essais de l'Alfa 800 L, la consommation de bois atteignit 106 kg pour 180 km.

Alfa 800 RE fonctionnant au gazogène. Alfa 800 L polycarburant. Remarquez la cabine allongée préfigurant celle d'après-guerre.

Une version à moteur essence dénommée Alfa 800 B fut également développée en 1942 mais resta confinée à l'unique prototype.

L'Alfa 800 E, propulsé par un moteur électrique TIBB, fit l'objet d'un prototype construit en 1942.

Alfa 800 semi-chenillé

L'ingénieur Vittorio Locera réalisa en 1942 un prototype sur châssis Alfa 800 dont le train arrière était chenillé. L'objectif était d'améliorer les prestations en tout terrain du véhicule en le transformant rapidement en semi-chenillé en cas de besoin.

Train arrière chenillé breveté par Vittorio Locera pour l'Alfa 800. Dessin illustrant le brevet déposé le 26 mars 1942 pour le train chenillé. Dessin du châssis de l'Alfa RE semi-chenillé daté du 27 mars 1942.

L'Alfa 800 au front

L'Alfa 800 fut utilisé majoritairement en Afrique du Nord et sur le front de l'Est, aussi bien par le Regio Esercito que par la Regia Marina.

Alfa 800 de début de production sur le front greco-albanais en janvier 1941.
(crédits photo : Archivio Centrale dello Stato)
Alfa 800 RE dans une localité d'Afrique du Nord. Chargement de fûts de combustible sur un Alfa 800 RE en Libye.
Cette photo d'Alfa 800 RE en Libye a probablement été prise après-guerre.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Alfa 800 RE du 32° autoreparto pesante transporté par le rail. Unité du génie équipée d'embarcations d'origine allemande et d'Alfa 800 RE.
Soldats italiens et allemands posant devant un SPA 38 R et un Alfa 800 RE sur le front de l'Est.
(crédits photo : collection David Zambon)
Alfa 800 RE sur le front russe. Alfa 800 RE dépassé par un L 3 à Oligopol à l'été 1941.
(crédits photo : Archivio Centrale dello Stato)
Alfa 800 RE traversant une ville ukrainienne en août 1941.
(crédits photo : Archivio Centrale dello Stato)
Alfa 800 RE traversant un pont du génie sur le front russe en août 1941.
(crédits photo : via Claudio Pergher)
Alfa 800 RE franchissant le Boug méridional sur un bac.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Colonne de prisonniers soviétiques derrière un Alfa 800 RE.
(crédits photo : collection Claudio Pergher)
Alfa 800 RE semi-remorque transportant un MAS à destination du front de l'Est.

Au moins un exemplaire utilisé par la Regia Marina fut armé d'un mitrailleuse Scotti-Isotta Fraschini de 20/70 installée sur la plateforme.

Alfa 800 RE de la Regia Marina armé d'une mitrailleuse Scotti-Isotta Fraschini de 20/70, probablement en Italie du Sud.

Après l'armistice du 8 septembre 1943, les Allemands s'emparèrent des exemplaires présents en Italie du Nord pour les affecter à des unités de la Wehrmacht et de la Luftwaffe.

Alfa 800 RE utilisé par les troupes allemandes en 1944. Alfa 800 RE de la division Hermann Göring détruit à Insterburg en janvier 1945.
(crédits photo : ASKM)

Après-guerre, la production reprit pour le marché civil, avec une cabine allongée. Les quelques exemplaires livrés à l'Esercito adoptaient la même cabine que la version civile.

Alfa 800 civil d'après-guerre caractérisé par sa cabine allongée et des marchepieds redessinés. Après-guerre, les exemplaires livrés à l'armée italienne avaient la même cabine que les modèles civils.

Toutes versions confondues, l'Alfa 800 fut produit à 2965 exemplaires entre 1939 et 1950.

Fiche technique
 Alfa Romeo 800 série 1Alfa Romeo 800 RE
Longueur 6840 mm 6840 mm
Empattement 3800 mm 3800 mm
Largeur 2350 mm 2350 mm
Voie avant / arrière 1940 / 1734 mm 1940 / 1734 mm
Hauteur 2540 mm 2850 mm avec bâche
Garde au sol 260 mm 260 mm
Poids à vide 5000 kg 5500 kg
Équipage 2 2
Charge utile 7000 kg 6500 kg
Configuration d'essieux 4x2 4x2
Moteur Type 800 : 6 cylindres Diesel de 8725 cm3, développant 108 ch à 2000 tr/min Type 800 : 6 cylindres Diesel de 8725 cm3, développant 108 ch à 2000 tr/min
Vitesse maximale 49 km/h avec multiplicateur
37 km/h sans multiplicateur
49 km/h sur route
Autonomie 500 km sur route 500 km sur route
Emport en carburant 142 L 142 L
Plan 4 vues du prototype daté du 17 mai 1939. Profil de l'Alfa 800 RE. Plan 3 vues et section transversale du trolleybus Alfa 800 AF daté du 11 juin 1940.
Plan 4 vues de l'autobus Alfa 800 A daté du 31 août 1940. Profil et vue de face de l'Alfa 800 E daté du 30 septembre 1942. Alfa 800 RE sur le front de l'Est.
(crédits : Oliver Missing sur o5m6.de)
Sources :
  • Gli Autoveicoli tattici e logistici del Regio Esercito Italiano fino al 1943, tomo secondo, Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell'Esercito, Ufficio Storico, 2005
  • Gli Autoveicoli del Regio Esercito nella Seconda Guerra Mondiale, Nicola Pignato, Storia Militare, 1998
  • Ruote in divisa, I veicoli militari italiani 1900-1987, Brizio Pignacca, Giorgio Nada Editore, 1989
  • Semicingolati, motoveicoli e veicoli speciali del Regio Esercito Italiano 1919/1943, Giulio Benussi, Intergest
  • Mezzi dell'Esercito Italiano 1935-45, Ugo Barlozzetti & Alberto Pirella, Editoriale Olimpia, 1986
  • Il grande libro dei camion italiani, Sergio Puttini & Giuseppe Thellung di Courtelary, Giorgio Nada Editore, 2010
  • Storia illustrata del Camion Italiano, Costantiwno Squassoni & Mauro Squassoni Negri, Fondazione Negri, 1996
  • Camion Alfa-Romeo, Massimo Condolo, Fondazione Negri, 2003
  • L'altra Alfa, Autocarri, autobus e filobus Alfa Romeo, Stefano Salvetti, Fucina, 2014
  • Autocarro unificato tipo 800 R.E., Uso e manutenzione, 1a Edizione, Alfa Romeo, 1941
Pour reproduire ce véhicule :
FabricantÉchelleRéférence et désignationGalerie
Modell Trans Modellbau 1/72 MT72373 Alfa Romeo 800 -

Réagissez à cet article
Re: Alfa Romeo 800 -- josy
Saturday, 25 April 2015 20:46
Toujours très intéressant et très bien documenté
Re: Alfa Romeo 800 -- alexderome
Saturday, 25 April 2015 11:45
Très intéressant, il me semble que ce furent des Alfa 800 qui transportèrent des vedettes MAS en URSS, avec le fameux cliché pris col de la Cisa.ALEX

Lu 3851 fois Dernière modification le samedi, 25 avril 2015 10:39