Dernières mises à jour

Se connecter

lundi, 01 septembre 2014 18:35

Alfa Romeo 500

Ecrit par 
Alfa 500 défilant à Turin le 8 août 1939. Celui au second plan arbore une calandre d'Alfa 350. Alfa 500 défilant à Turin le 8 août 1939. Celui au second plan arbore une calandre d'Alfa 350.

Dernier camion Alfa dérivé des réalisations Büssing-NAG, le 500 marqua également l'entrée de l'usine du Portello dans l'ère de la production en série.

Développement et production

Apparu en 1937, l'Alfa Romeo 500 constituait l'évolution du modèle 350 de 1935. Comme ce dernier, il faisait appel à un châssis dérivé d'un Büssing-NAG allemand et au même moteur Diesel Deutz F6M 313. Malgré tout, le 500 était plus qu'un modèle construit sous licence et constituait en ce sens une transition pour la firme du Portello dans le domaine des véhicules industriels. Mis à part le moteur Deutz, l'Alfa 500 se distinguait du Büssing-NAG par les modifications touchant l'embrayage, la boîte de vitesse et la transmission, ainsi que par l'augmentation de la charge utile impliquant le renforcement des essieux, de la suspension et des freins. Les lignes de la carrosserie étaient bien plus moderne, avec une cabine aérodynamique. Par rapport à l'Alfa 350, la garde au sol fut augmentée en vue de son utilisation sur les pistes de l'Afrique Orientale.

Alfa Romeo 500 de série. Remarquez les prises d'air sur la portière. Affiche publicitaire pour l'Alfa 500 mettant en avant sa calandre incurvée. Affiche publicitaire dévoilant la gamme civile de l'Alfa 500.

La production de l'Alfa 500 au Portello début en 1937 pour s'achever en 1944 avec un total de 2817 exemplaires, toutes versions confondues. Le modèle de base fut fabriqué de 1937 à 1938 en 1481 exemplaires. Il s'agissait d'une véritable production en série sur chaîne de montage, une nouveauté pour l'usine du Portello. Avec le 350, le 500 était le premier camion carrossé directement par Alfa Romeo (rappelons qu'à l'époque la carrosserie de la 6C 2300 était réalisée à l'extérieur, par Touring). Bien sûr, des carrossiers extérieurs furent aussi sollicités par certains clients, mais leurs interventions restèrent souvent discrètes étant donnée la réussite esthétique du modèle de série.

Ligne d'assemblage au Portello en 1938-39. On observe à gauche les châssis d'autobus, à droite les camions à plateau et à l'étage les carrosseries. Fourgon réalisé par Menarini conservant la carrosserie Alfa originale.
(crédits photo : Museo Nazionale dell'Automobile di Torino)
Sur ce porteur-remorqueur Orlandi, seul l'emplacement des prises d'air de la cabine diffère de la carrosserie d'origine.

En 1938, l'expérience acquise dans les colonies poussa Alfa à proposer le 500 R au châssis renforcé (R signifiant Rinforzato). La charge utile était ainsi augmentée de 500 kg.

Description technique

L'Alfa 500 était un camion moyen répondant dans les grandes lignes aux critères du décret du 14 juillet 1937 sur les camions unifiés, bien que conçu avant sa publication.

La carrosserie de l'Alfa 500 se voulait plus aérodynamique que celle du 350 : la calandre était plus inclinée et présentait une courbe, le capot moteur était abaissé, de sorte que les prises d'air latérales furent positionnées à l'horizontale. Le résultat tout en finesse conférait une allure moderne au camion qui se rapprochait de celle des voitures Alfa de la même époque. Comme sur le 350, le bas des portières était percé de prises d'air pour la ventilation de l'habitacle.

Vue de 3/4 avant issue de la brochure commerciale. Dessin de la calandre.
Vue de 3/4 arrière montrant les ridelles rabattables et l'emplacement de la roue de secours. Moteur Diesel F6M 313.

L'embrayage monodisque à sec attaquait une boîte de vitesse disposant de 4 rapports avant et d'une marche arrière. Le pont arrière pouvait être à simple ou double démultiplication. Les freins étaient commandés par un servofrein à air comprimé de type Westinghouse.

Le plateau en bois mesurait 4,25 m de long pour 2,20 m de large et 60 cm de haut . Les ridelles latérales et la ridelle arrière étaient rabattables.

Alfa Romeo 500 G et M, les versions autarciques

Après l'invasion de l'Éthiopie et les sanctions qui s'en suivirent, Alfa Romeo développa des versions autarciques de ses camions fonctionnant au bois et au méthane.

La version au gazogène, désignée 500 G (pour Gassogeno), fut réservée au marché intérieur, le bois de qualité n'étant pas disponible en quantité suffisante dans les colonies. Pour compenser la baisse de 12% des prestations, la cylindrée fut augmentée à 6700 cm3 permettant d'obtenir une puissance de 70 ch. Le générateur de gaz type Roma avait une capacité de 100 à 140 kg de bois. En aval du générateur, le gaz passait par un réfrigérant à air et plusieurs étages de filtres avant d'entrer dans le moteur. L'installation des générateurs était réalisée par la société ILM, créée conjointement par Alfa et SOTERNA.

Sur l'Alfa 500 M fonctionnant au méthane, la puissance passait de 75 ch à 80 ch. Malgré cela, le 500 M ne rencontra pas le succès escompté à cause d'un réseau de distribution de gaz insuffisant. En conséquence, les Alfa 500 G et M furent en majorité utilisés en tant qu'autobus.

Alfa Romeo 500 G au gazogène. Châssis d'un autobus alimenté au gazogène. Publicité pour un autobus alimenté au méthane.

Autobus et autocars

Les autobus et autocars étaient construits sur châssis 500 A, AP (à trois essieux) et AL ainsi que leurs dérivés à essence, au méthane ou au gazogène. Leurs carrosseries étaient réalisées par Macchi et Varesina de Varese, Esperia et Orlandi de Brescia et Viberti de Turin. En AOI, ils furent exploités par les sociétés Gondrand et CITAO.

Autocars, autobus et fourgon de la CITAO carrossés par Esperia en attente du départ pour l'AOI. Autobus, autocar et fourgon de la CITAO débarqués à Massaoua. Autobus sur châssis Alfa 500 AP à Mogadiscio le 4 mars 1939.
Autocar de la CITAO assurant la liaison Massaoua-Asmara-Decamerè-Macallè-Addis Abeba. Autocar carrossé par Orlandi en 1938. Autocar sur châssis Alfa 500 A carrossé par Varesina en 1939.
Cette autre réalisation Varesina de 1938 tranche nettement avec les lignes d'origine. Remarquez la boîte aux lettres au-dessus de l'aile avant.
(crédits photo : Fondazione Negri)
Autocar Alfa 500 A carrossé par Viberti en 1939. Aménagement intérieur de l'autocar Viberti.

Véhicules d'incendie

Les pompiers utilisèrent des Alfa 500 B propulsés par un moteur essence démarrant plus rapidement que le Diesel et offrant une vitesse maximale de 80 km/h. Des autopompes furent réalisées en montant une pompe sur le pare-choc avant.

Sortie de route pour cet Alfa 500 des sapeurs pompiers. Alfa 500 équipé d'une pompe installée sur le pare-choc avant. Remarquez l'insigne du corps des pompiers sur la portière.

La grande échelle sur châssis Alfa 500 B fut produite par Bergomi. Elle était dotée d'une échelle Magirus de 30 m actionnée à la main.

Grande échelle sur Alfa 500 B conservée au musée des pompiers de Mantoue.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Détail de la calandre de l'Alfa 500 B de Mantoue.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Échelle Magirus manuelle.
(crédits photo : Aymeric Lopez)

Régie mobile

En 1938, Viberti réalisa quelques régies mobiles sur châssis Alfa 500 A pour les besoins de l'EIAR (Ente Italiano Audizioni Radiofoniche, l'ancêtre de la RAI). Le dessin exécuté par Mario Revelli de Beaumont conférait au véhicule des lignes très aérodynamiques avec des phares incorporés dans les ailes et une calandre très inclinée.

Régie mobile réalisée par Viberti pour l'EIAR en 1938 sur châssis Alfa 500 A.
Affiche promotionnelle Viberti pour la régie mobile. Intérieur de la régie mobile.

Camion citerne

Sur châssis Alfa 500, Viberti réalisa des camions citernes aux lignes aérodynamiques.

Camion citerne Viberti de la Standard italo-americana petroli, filiale italienne d'Esso.

Poste de commandement mobile (Autotreno comando)

L'utilité d'un poste de commandement mobile fut révélée lors de la bataille de Catalogne, entre décembre 1938 et février 1939, durant laquelle les ateliers du CTV transformèrent des véhicules pour répondre à la demande du général Gambara.

Reprenant le même concept, la carrosserie Macchi réalisa en 1939 un autotreno comando composé de 9 autocars et de 3 fourgons sur châssis Alfa Romeo 500 AL ainsi que de 3 remorques. Le premier véhicule renfermait le commandement tactique, le second le carré officiers, le troisième la cuisine, le quatrième servait de logement au commandant, le cinquième au chef d'état-major, les sixième et septième aux autres officiers, le huitième abritait la centrale de communications téléphoniques, les neuvième, dixième et onzième une station radio, le douzième une centrale électrique tandis que les remorques embarquaient divers matériels. Le convoi, capable de se déplacer à une vitesse de 40 à 50 km/h, pouvait servir de QG mobile pour le commandement d'une unité motorisée.

Les véhicules de l'autotreno comando au dépôt du génie militaire de Pavie. L'autotreno comando défilant à Turin le 9 août 1939. Vue d'ensemble de l'autotreno comando déployé.
L'autotreno comando en convoi sur le front occidental. L'autotreno comando camouflé en forêt sur le front occidental en juin 1940.
(crédits photos : Archivio Centrale dello Stato)
Le premier véhicule abritait le commandement tactique. La cuisine mobile accolée au véhicule du carré officiers avec un passe-plats entre les deux.
Fourgons radio avec leurs antennes déployées. Pour loger l'ensemble du personnel, la banquette du poste de conduite se transformait en couchettes. Remorque abritant un groupe électrogène.

Exposé à Venaria Reale au terme des grandes manœuvres d'août 1939, il fut utilisé sur le front occidental en juin 1940 puis envoyé en Russie pour le commandement du CSIR, où l'état des pistes réduisit sa mobilité.

Atelier de campagne

Pour les besoins de la Regia Aeronautica, Viberti réalisa un atelier de campagne composé d'un fourgon sur châssis Alfa 500 P à trois essieux et d'une remorque. La cabine conservait la carrosserie de série des camions civils.

Atelier de campagne sur châssis Alfa 500 P carrossé par Viberti. Une fois ouverts, les flans du fourgon faisaient office de plancher et de toit pour agrandir l'atelier.

Un véhicule similaire fut utilisé par Alfa Corse pour l'entretien des voitures de course.

Alfa Romeo 500 RE

Pour les exigences du Regio Esercito, Alfa produisit 357 exemplaires du 500 RE entre 1943 et 1944. Il se distinguait de la version civile par l'empattement réduit à 4200 mm, une construction plus simple du plateau dont seule la ridelle arrière était rabattable et une calandre redessinée protégée par des barres métalliques. Des phares à l'acétylène furent également ajoutés de part et d'autre du pare-bride.

L'Alfa 500 RE avait un empattement réduit. La calandre protégée par des barres métalliques permet d'identifier facilement le 500 RE. Alfa 500 RE des pompiers dépassant un Fiat 626 lors de la crue en Polésine en 1951.

L'Alfa 500 sous l'uniforme

La version civile de l'Alfa 500 fut largement utilisée dans les colonies africaines, notamment par l'armée qui dut attendre 1943 pour disposer d'une version dédiée. Durant la guerre civile espagnole, le CTV réquisitionna les camions de l'entreprise Pasquale Truchi. Dans les Balkans, certains exemplaires reçurent un blindage artisanal.

Alfa 500 utilisés par le CTV en Espagne. Alfa 500 civil utilisé par le Regio Esercito. Alfa 500 transporté par bateau vers la Libye.
Alfa 500 à Tripoli le 27 août 1942.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Chargé sur un wagon, cet Alfa 500 est prêt à rejoindre le front de l'Est.
(crédits photo : Mondadori)
Alfa 500 ayant reçu un blindage artisanal en Dalmatie.
Alfa 500 RE aux couleurs allemandes à Milan en juillet 1944.
(crédits photos : collection Aymeric Lopez)
Fiche technique
 Tipo 500Tipo 500 GTipo 500 RMTipo 500 RBTipo 500 ALTipo 500 RE
Longueur 7148 mm 7148 mm 7270 mm 7148 mm 8630 mm 7020 mm
Empattement 4500 mm 4500 mm 4500 mm 4500 mm 5000 mm 4200 mm
Largeur 2200 mm 2200 mm 2200 mm 2200 mm 2400 mm 2069 mm
Voie avant / arrière 1660 / 1680 mm 1660 / 1680 mm 1660 / 1680 mm 1660 / 1680 mm 1660 / 1680 mm 1660 / 1680 mm
Hauteur 2246 mm - - - - 2250 mm
Garde au sol - - - - - -
Poids à vide 3750 kg 4000 kg 5640 kg 4000 kg - 3800 kg
Équipage 2 2 2 2 1 chauffeur + 45 passagers 2
Charge utile 4250 kg 4000 kg 3040 kg 4500 kg - 3200 kg
Configuration d'essieux 4x2 4x2 4x2 4x2 4x2 4x2
Moteur Type F6M 313 : 6 cylindres Diesel de 6126 cm3, développant 75 ch à 2000 tr/min Type BG6 : 6 cylindres de 6700 cm3, développant 70 ch à 2250 tr/min Type BG6 M : 6 cylindres de 6126 cm3, développant 80 ch à 2000 tr/min Type BG6 B : 6 cylindres essence de 6126 cm3, développant 90 ch à 2000 tr/min Type F6M 313 : 6 cylindres Diesel de 6126 cm3, développant 75 ch à 2000 tr/min Type F6M 313 : 6 cylindres Diesel de 6126 cm3, développant 75 ch à 2000 tr/min
Vitesse maximale 55,8 km/h sur route 64 km/h avec simple démultiplication
54 km/h avec double démultiplication
44,3 km/h sur route 80 km/h sur route 68 km/h avec simple démultiplication 44,8 km/h
Autonomie - 70 à 120 km sur route 200 km sur route - - 400 km
Emport en carburant 100 L 100 à 140 kg de bois - - - 100 L
Plan 3 vues de l'Alfa 500 P.
Sources :
  • Gli Autoveicoli tattici e logistici del Regio Esercito Italiano fino al 1943, tomo secondo, Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell'Esercito, Ufficio Storico, 2005
  • Gli Autoveicoli del Regio Esercito nella Seconda Guerra Mondiale, Nicola Pignato, Storia Militare, 1998
  • Il grande libro dei camion italiani, Sergio Puttini & Giuseppe Thellung di Courtelary, Giorgio Nada Editore, 2010
  • Gran Turismo, L'avventura dei carrozzieri italiani di pullman, Carla Dolcini, Fondazione Negri, 2012
  • Camion Alfa-Romeo, Massimo Condolo, Fondazione Negri, 2003
  • L'altra Alfa, Autocarri, autobus e filobus Alfa Romeo, Stefano Salvetti, Fucina, 2014
  • L'Italia è piccola ? Storia dei trasporti italiani volume 39°, Terre d'oltremare volume quarto, Francesco Ogliari, Cavallotti Editori, 1981
  • Motores en guerra, Guerra civil española, Josep M.a Mata Duaso, Susaeta, 2012
  • Page sur la grande échelle sur le site VVF Carate

Réagissez à cet article
Re: Alfa Romeo 500 -- fabrizio_1960
Thursday, 11 October 2018 18:47
Merci pour le grand travail sur ce camion et en général pour tout le beau site!
Fabrizio
Re: Alfa Romeo 500 -- josy
Tuesday, 09 September 2014 15:47
Documentation toujours aussi parfaite, travail très recherché
Re: Alfa Romeo 500 -- aymeric
Tuesday, 02 September 2014 17:20
Grazie mille Roberto !
Re: Alfa Romeo 500 -- vidrobhobby
Tuesday, 02 September 2014 07:45
AYMERIC, merci de ton travalil magnifique, J'ai signalé sur les forums italiennes MODELLUSMOPIU et ZIMMERIT ton travail acharné aussi ce que as fait pour le Bianchi Miles, continue donc!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
ROBERTO

Lu 5785 fois Dernière modification le mardi, 16 août 2016 19:33
More in this category: Alfa Romeo 800 »