Dernières mises à jour

Se connecter

samedi, 16 mars 2013 17:04

Guzzi Alce 500

Ecrit par 
Bersaglieri sur leurs motos Guzzi Alce 500. Bersaglieri sur leurs motos Guzzi Alce 500.

Développement et description

La Guzzi Alce 500 est sans doute la plus célèbre des motos italiennes de la seconde guerre mondiale. Développée à partir du modèle de transition G.T. 20 de 1938, elle s'en différenciait par le remplacement du robinet manuel de la pompe à huile par une vanne automatique, l'ajout de protège-jambes, le renforcement de la béquille et la disposition du conduit d'échappement. L'Alce fut produite à 6390 exemplaires entre 1939 et 1945, sans compter les 669 Alce équipées dès l'origne de side-car Meldi. La version avec side-car pouvait emporter trois hommes avec leur équipement. Unique moto militaire produite par Guzzi pendant la guerre, l'Alce fut déclinée en version monoplace et biplace. Des versions spéciales pour le transport de mitrailleuses virent également le jour.

Guzzi Alce 500 monoposto, côté gauche. Remarquez l'échappement avec double silencieux. Guzzi Alce 500 monoposto, côté droit. Guzzi Alce 500 biposto, côté gauche.
Guzzi Alce 500 biposto, côté droit. Guzzi Alce 500 avec side-car.
Guzzi Alce 500 biposto utilisée pour le transport de munitions. Guzzi Alce 500 monoposto transportant une mitrailleuse lourde.

Le moteur 4 temps disposé à l'horizontale était un monocylindre de 498,4 cm3 avec soupapes opposées à la demande des militaires. Un magnéto Marelli MLA 1 assurait l'allumage et un carburateur Dell'Orto MC 26 F l'alimentation. Le conduit d'échappement adoptait un double silencieux, comme sur les G.T. 17 et G.T. 20. La suspension avant à parallèlogramme et la suspension arrière oscillante étaient munies d'amortisseurs à friction. La boîte de vitesse à main comptait 4 rapports, la transmission primaire était à engrenages et la secondaire par chaîne. Le frein avant actionné à la main et le frein arrière commandé par une pédale étaient à tambour. Les roues étaient munies de roues 3,50 x 19". Sur les derniers exemplaires, la garde au sol fut augmentée en réhaussant le moteur et le cadre. Une mitrailleuse pouvait être montée sur le guidon.

Guzzi Alce 500 biposto conservée au musée Gottard Park, en Lombardie. Guzzi Alce 500 monoposto armée d'un fusil mitrailleur Breda mod.30 au musée de Cecchignola.
(crédits photos : Giorgio Brigà)
Guzzi Alce 500 monoposto restaurée par un particulier.
(crédits photo : matitrial sur motoclub-tingavert.it)
Vue en coupe du moteur monocylindre de l'Alce. Moteur 4 temps à soupapes opposées de l'Alce.

En fin de production apparut un nouveau modèle adoptant un moteur à soupapes en tête, désigné Alce V du fait de la disposition des soupapes. Il se caractérisait également par un échappement à silencieux unique. Cette version donna naissance à la Superalce en 1946.

Alce V monoposto. Le réservoir chromé indique que cet exemplaire était destiné aux forces paramilitaires en métropole. Alce V biposto. Remarquez le silencieux unique sur l'échappement chromé et le marquage "MOTO GUZZI - ALCE" sur le réservoir.

Le tricycle Trialce

C'est autour de la mécanique de l'Alce que fut développée la version tricycle pour le transport de matériel, baptisée Trialce. Ce modèle fut produit entre 1940 et 1943 à 1741 exemplaires. La forme du réservoir fut modifiée par rapport à celui de l'Alce pour permettre d'avancer la selle du conducteur. Une version spéciale de la Trialce démontable pour être transportée par avion (aviotrasportabile) fut également produite pour les divisions parachutistes et aérotransportables.

Tricycle Guzzi Trialce. Tricycle Guzzi Trialce avec caisse bâchée. Tricycle Guzzi Trialce restauré par un particulier.
(crédits photo : alessandro1352 sur motoclub-tingavert.it)
Tricycle Guzzi Trialce aviotrasportabile. Tricycle Guzzi Trialce aviotrasportabile démonté pour le transport.

Une version dérivée du Trialce et restée à l'état de prototype fut armée d'une mitrailleuse Breda mod.37 sur support antiaérien, dans deux configurations différentes. Sur la première, la mitrailleuse se trouvait entre le conducteur et les deux servants, tandis que sur la seconde l'arme se trouvait derrière les servants. Un autre prototype apparu en 1942 était armé d'une Breda 37 tirant vers l'arrière et protégée par un bouclier. Le Trialce fut également utilisé pour le transport de mitrailleuses Fiat mod.14/35.

Prototype de Trialce armé d'une mitrailleuse Breda mod.37 située entre le conducteur et les servants. Prototype de Trialce armé d'une mitrailleuse Breda mod.37 montée derrière les servants.
Prototype de Trialce armé d'une Breda mod.37 tirant vers l'arrière. Guzzi Trialce utilisé pour le transport de Fiat mod.14/35.

Entre 1942 et 1943 vit le jour un tricyle expérimental baptisé lui aussi Trialce. Il s'agissait d'un hybride équipé du moteur de l'Alce V, d'un side-car monté sur le côté droit et de trois roues motrices. Vu le contexte militaire difficile de l'époque, seul un prototype fut construit.

Trialce expérimental à trois roues motrices développé en 1942-43.

L'Alce dans la seconde guerre mondiale

Au cours de la guerre, l'Alce fut utilisée sur tous les fronts dans des missions de liaison, de reconnaissance et d'attaque pour les modèles armés de mitrailleuses. Au 24 novembre 1941, elle équipait entre autres treize cp.m.m. à raison de 19 exemplaires monoplaces, 11 biplaces et 24 tricycles par compagnie. Le tricycle Trialce équipa notamment la division La Spezia en Tunisie, qui en reçut 406 exemplaires, dont 79 étaient assignés à son régiment d'artillerie pour tracter les canons de 65/17.

Guzzi Alce 500 du 3° rgt.bers sur le front de l'Est en 1942. Certaines sont armées d'un fusil mitrailleur Breda mod.30. Guzzi Alce 500 de la cp.mtc du VII btg. PAI à Tripoli en 1942. Motocycliste du btg. Luigi Amedeo di Savoia de la PAI posant devant son Alce à Vicovaro en avril 1943.
Guzzi Trialce utilisés pour le transport de ravitaillement. Guzzi Trialce tractant un canon de 65/17. L'Alce était encore en dotation dans l'armée italienne au moment de la libération.
Fiche technique
 Guzzi 500 monopostoGuzzi 500 Trialce
Longueur 2220 mm 2825 mm
Empattement 1455 mm 1880 mm
Largeur 790 mm 1240 mm
Hauteur 1065 mm 1065 mm
Garde au sol 210 mm 210 mm
Poids à sec 179,5 kg 354 kg
Équipage 1 1
Charge utile 180 kg 500 kg
Moteur Monocylindre de 498,4 cm3, développant 13,2 ch à 4000 tr/min Monocylindre de 498,4 cm3, développant 13,2 ch à 4000 tr/min
Vitesse maximale 90 km/h sur route 73,5 km/h sur route
Autonomie 300 km 260 km sur route
Emport en carburant 13,5 L 16 L
Profil de Guzzi Alce 500 monoposto. Vue de dessus de Guzzi Alce 500 avec side-car. Guzzi Trialce.
Sources :
  • Gli Autoveicoli tattici e logistici del Regio Esercito Italiano fino al 1943, tomo secondo, Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell'Esercito, Ufficio Storico, 2005
  • Gli Autoveicoli del Regio Esercito nella Seconda Guerra Mondiale, Nicola Pignato, Storia Militare, 1998
  • Semicingolati, motoveicoli e veicoli speciali del Regio Esercito italiano 1919/1943, Giulio Benussi, Intergest, 1976
  • Moto Guzzi, The complete history from 1921, Mario Colombo, Giorgio Nada Editore, 2007
  • Storia della PAI, Polizia Africa Italiana 1936-1945, Raffaele Girlando, Italia Editrice New, 2003
  • Alle origini della Breda Meccanica Bresciana, A. Curami, P. Ferrari & A. Rastelli, Fondazione Negri, 2009
Pour reproduire ce véhicule :
FabricantÉchelleRéférence et désignationGalerie
Mirliton 1/72 IIGM074 Moto Guzzi Alce 500 -
Historica Production 1/35 H1035 Moto Guzzi Alce Monoposto -
Historica Production 1/35 H1036 Moto Guzzi Alce Biposto -
RCR 1/35 RCRE04 Moto Guzzi Alce -
Lu 12076 fois Dernière modification le samedi, 16 mars 2013 17:12