Dernières mises à jour

Se connecter

dimanche, 19 août 2012 12:13

Fiat 618

Ecrit par 
Fiat 618 immatriculé "RE 50997" franchissant une rivière à gué en Éthiopie. Fiat 618 immatriculé "RE 50997" franchissant une rivière à gué en Éthiopie. Aymeric Lopez

Naissance pour le marché civil

Le camion Fiat 618 était dérivé de la voiture Fiat 518 Ardita 2000, dont il reprenait le moteur essence Fiat 118A de 1944 cm3 développant 43 ch. Commercialisé entre 1934 et 1937, il ne rencontra pas le même succès que le Fiat 621, dont la version diesel Fiat 621 N apparue la même année.

Fiat 618 à l'usine du Lingotto, à Turin. Publicité en anglais pour le Fiat 618. Fiat 618 restauré dans les années 1980.

Tout comme le Fiat 621, le Fiat 618 fut produit sous licence en Pologne par PZInż et Polski Fiat, sous l'appellation PF 618 Grom.

Fiat 618 MC : la version coloniale

Le Fiat 618 MC (pour Militare Coloniale, parfois désigné simplement Fiat 618 C), version coloniale du camion, fut produit à partir de 1935 pour l'Esercito en vue de l'invasion de l'Éthiopie.

Vues de côté, de face et arrière du Fiat 618 MC immatriculé "RE 51858".
Fiat 618 MC bâché.
Fiat 618 MC entreposé dans l'ancien musée Lancia de Bolzano.
(crédits photo : Gianluigi Usai)
Fiat 618 MC conservé au musée de Cecchignola.
(crédits photo : Giorgio Brigà)
Vue de 3/4 arrière du Fiat 618 MC de Cecchignola.
(crédits photo : Giorgio Brigà)
Le plateau à ridelles pouvait être recouvert d'une bâche soutenue par 4 arceaux.
(crédits photo : Giorgio Brigà)
Seule la ridelle arrière était rabattable. Deux roues de secours étaient logées sous le plateau.
(crédits photo : Giorgio Brigà)
Les roues arrière jumelées étaient munies de jantes à voile percé de 2 trous.
(crédits photo : Giorgio Brigà)

Durant la campagne d'Éthiopie, 1358 exemplaires du Fiat 618 C furent utilisés sur le seul front Nord, et de nombreux autres en Somalie. Les utilisateurs se plaignirent d'un problème récurrent de surchauffe du moteur qui amena Fiat à effectuer quelques modifications. La faible charge utile en montagne ainsi que la fragilité des transmissions et des suspensions furent également critiquées.

Alignement de Fiat 618 sur un aérodrome lors de la campagne d'Éthiopie. Fiat 618 dans un jardin d'Addis Abeba le 4 novembre 1936.
(crédits photo : Rassegna Militare)

Malgré ses limites, le camion fut largement impliqué dans la guerre civile espagnole, à laquelle participèrent près de 2000 exemplaires. En juillet 1937, le commandement du CTV décida de doter chaque batterie antichar de 37 mm de 6 Fiat 618 pour la traction des pièces et le transport des munitions. En décembre de la même année, 19 de ces camions furent armés d'une mitrailleuse Saint Étienne de 8 mm et constituèrent un groupe de défense antiaérienne destiné à la division Volontari del Littorio. Des canons Breda de 20/65 furent également montés dans le plateau de Fiat 618 durant la guerre civile.

Fiat 618 MC employé par le CTV en Espagne. Fiat 618 du CTV à Mora de Rubielos, dans la région de Teruel.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Fiat 618 du CTV transformé en ambulance de fortune.
(crédits photo : AUSSME)
Fiat 618 de la brigada mixta Flechas Negras armé d'une mitrailleuse antiaérienne.
(crédits photo : Istituto Luce)
Fiat 618 du CTV armé d'une mitrailleuse St Étienne de 8 mm.
(crédits photo : AUSSME)
Fiat 618 armés de canons Breda 20/65 défilant à Barcelone en 1939.
(crédits photo : Istituto Luce)

Lors des manoeuvres effectuées en mai 1938 en Libye et auxquelles participèrent 52 Fiat 618 C, le véhicule fut jugé peu approprié pour une utilisation dans les colonies à cause des déficiences du moteur, des grands rapports de transmissions et d'une vitesse excessive !

Fiat 618 dans le désert libyen.
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)
Désensablage du Fiat 618 immatriculé "RCTC 1109".
(crédits photo : collection Aymeric Lopez)

Malgré ses faiblesses, le Fiat 618 fut utilisé non seulement par les unités du Regio Esercito mais aussi par celles du RCTC, de la Milizia, de la Guardia di Finanza et enfin de la Regia Aeronautica. Bien que sa production ait cessé en 1937 en prévision de son remplacement par le CL 39, le Fiat 618 MC était encore en service au début de la seconde guerre mondiale.

Photo d'usine du Fiat 618 MC immatriculé "RE 50247". Fiat 618 MC du 20° rgt.g.
(crédits photo : USSME)
Fiat 618 dans une caserne.
(crédits photo : Rassegna Militare)

Véhicules dérivés

Le Fiat 618 fut décliné en de nombreuses versions, tant pour le marché civil que pour les forces armées. Ces dernières utilisèrent notamment des fourgons frigoriphiques, des fourgons radio équipés d'une station R 4M, des ambulances, des camions-citernes, des dépanneuses et des autobus 16 places sur ce châssis. La police employa également une version autobus dont un exemplaire est conservé au musée automobile de la Polizia di Stato à Rome.

Ambulance carossée par Viberti sur châssis de Fiat 618.
Ambulance carossée par Viberti sur châssis de Fiat 618. Deux fourgons sanitaires du RCTC sur châssis Fiat 618 visitant les populations du Fezzan.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Deux fourgons de la colonne sanitaire du Fezzan sur châssis Fiat 618. Le second est immatriculé "RCTC 1179".
Fourgon radio équipé d'une station R 4M. Autobus carossé par Viberti pour la Regia Aeronautica. Autobus conservé au musée automobile de la Polizia di Stato.
(crédits photo : AlfvanBeem sur Wikipedia)
Fourgon civil sur châssis Fiat 618. Dépanneuse utilisée par le CTV.
(crédits photo : AUSSME)
Fourgon frigoriphique du CTV sur châssis Fiat 618.
(crédits photo : AUSSME)

Parmi les dérivés, le fourgon cinéma mobile se distingue par son originalité. Il fut commandé par l'Istituto Luce et réalisé en 1936 par le carossier Viberti selon les plans de Revelli di Beaumont. Le fourgon abritait des haut-parleurs Balilla de 1935 et un projecteur cinématographique Victoria V° de 35 mm produit par Cinemeccanica. Les quelques exemplaires produits se déplaçaient de village en village pour porter la voix du régime là où les cinémas en dur n'existaient pas encore. Un exemplaire du Fiat 618 Cinemobile est conservé au musée de l'industrie et du travail Eugenio Battisti de Rodengo Saiano : immatriculé le 25 mai 1936 avec la plaque "Roma 50679", il partit pour Venise à l'été 1944 et reprit du service sur le territoire de la RSI avec la plaque "VE 11162". Après-guerre, il poursuivit son activité jusqu'en 1964.

Fiat 618 Cinemobile conservé au musée de l'industrie et du travail Eugenio Battisti de Rodengo Saiano.
(crédits photo : musilbrescia)
Le Fiat 618 Cinemobile complété de son écran de projection.
(crédits photo : musilbrescia)
Les bras tenant l'écran étaient fixés sur les garde-boue avant.
(crédits photo : musilbrescia)
Fiat 618 Cinemobile au musée de l'industrie et du travail de Rodengo Saiano en 2013.
(crédit photos : Aymeric Lopez)
Poste de conduite du Fiat 618 Cinemobile.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Projecteur Victoria V° à l'arrière du Fiat 618 Cinemobile.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Haut-parleurs Balilla sur le toit du Fiat 618 Cinemobile.
(crédits photo : Aymeric Lopez)
Fiche technique
  
Longueur 4700 mm
Empattement 3050 mm
Largeur 1940 mm
Voie avant / arrière 1490 / 1540 mm
Hauteur 2315 mm
Garde au sol 200 mm
Poids à vide 2100 kg
Équipage 2
Charge utile 1250 kg
Configuration d'essieux 4x2
Moteur Fiat 118A : 4 cylindres essence de 1944 cm3, développant 43 ch à 3200 tr/min
Vitesse maximale 65 km/h sur route
Autonomie 300 km sur route
Emport en carburant 60 L
Plan 4 vues du Fiat 618 MC.
(crédits : Nicola Pignato)
Profil de Fiat 618 MC du CTV armé d'une mitrailleuse Saint Étienne de 8 mm. La ridelle arrière est rabattue. Fiat 618 MC du CTV arborant un camouflage trois tons.
(crédits : Ruggero Calò)
Sources :
  • Gli Autoveicoli tattici e logistici del Regio Esercito Italiano fino al 1943, tomo secondo, Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell'Esercito, Ufficio Storico, 2005
  • Gli autoveicoli del Regio Esercito nella seconda guerra mondiale, Nicola Pignato, Storia Militare, 1998
  • Gli Autoveicoli da combattimento dell’Esercito Italiano, Volume secondo (1940-1945), Nicola Pignato & Filippo Cappellano, Stato Maggiore dell’Esercito, Ufficio Storico, 2002
  • Ruote in divisa, I veicoli militari italiani 1900-1987, Brizio Pignacca, Giorgio Nada Editore, 1989
  • Cent'anni di Camion Fiat, Paolo Bossi, Fondazione Negri, 2012
  • Il grande libro dei camion italiani, Sergio Puttini & Giuseppe Thellung di Courtelary, Giorgio Nada Editore, 2010
  • Mezzi dell'Esercito Italiano 1935-45, Ugo Barlozzetti & Alberto Pirella, Editoriale Olimpia, 1986
  • La logistica dell'esercito italiano (1831-1981), volume III, Ferruccio Botti, Stato Maggiore dell'Esercito, Ufficio Storico, 1994
  • "Batterie volanti", Autocannoni e artiglierie portate italiane (1915-1943), Filippo Cappellano, Storia Militare Dossier n°13, 2014
  • Article sur le fourgon cinéma mobile sur le site Storicar
Lu 17896 fois Dernière modification le dimanche, 06 avril 2014 16:08
More in this category: « Fiat 611 SPA 25 C »