Dernières mises à jour

  • Bianchi Miles
    Publié le mardi, 26 août 2014 20:50
  • Liens
    Publié le dimanche, 29 juin 2014 17:16
  • Fiat 15 Ter
    Publié le dimanche, 15 juin 2014 11:57
  • Fiat 666
    Publié le dimanche, 27 avril 2014 18:23
  • Fiat 626
    Publié le samedi, 12 avril 2014 10:32

Se connecter

Entre 1935 et 1945, l’Italie connut de grands bouleversements, passant d’une dictature à une république, d’un empire colonial à un état européen, d’une guerre mondiale à une guerre civile, d’une puissance de l’Axe à un ennemi de l’Allemagne. Ces changements trouvent leurs origines en Italie et ailleurs, mais il est indéniable que les forces armées italiennes y aient joué un grand rôle, parfois malgré elles. Les victoires obtenues en Ethiopie et en Espagne ont été montées en épingle par le régime, qui, dans le même temps, minimisait les déboires. C’est ainsi que, trompé par sa propre propagande et sûr d’une victoire rapide de l’Allemagne, Mussolini a lancé son pays dans une guerre qui allait le porter à sa perte. L’Italie est donc rentrée dans le second conflit mondial en pensant aborder une guerre de quelques mois tout au plus, et s’est au départ cantonnée à des actions défensives, sans profiter de sa relative supériorité initiale. Car le temps allait jouer en faveur des Alliés, l’industrie italienne n’ayant pas la capacité ni les moyens de fournir suffisamment d’armes. Mussolini est destitué de ses fonctions en juillet 1943, mais il est alors trop tard pour redresser la situation, et l’armistice est donc signé le 8 septembre 1943. C’est le début d’une guerre civile entre l’Italie du Nord et du Sud, qui ne s’achèvera qu’avec la fin du conflit en Europe.

Ce site a pour but d’être une base de données pour tous les maquettistes amateurs de l’armée italienne durant la période 1935-45, de la guerre d’Ethiopie à la fin du second conflit mondial. Vous pourrez y trouver des photos de mes réalisations et celles d’autres maquettistes, des articles et images sur les véhicules italiens de cette période… Sa vocation est donc historique, et non politique !

   
     
Merci à Andrea Adevetti, Russ Arendell, Stefano Barbieri, Jean Barby, Vincent Barriat, Jim Baumann, Alexandre Bigey, Lorenzo Bovi, Giorgio Brigà, Giuseppe Calò, Ruggero Calò, Enrico Cernuschi, Nicolas Chenavier, Anthony Chu, Paolo Crippa, Michel de Salvador, "Ekaergos", Romain Flechon, Armand Frascuratti, Giampiero Galeotti, Lukasz Gawdyn, Patrice Gris, Jean-Claude Guell, Stéphane Guerrero, Clément Houbre, Fabio d'Inzeo, Fabrizio D’Isanto, Stefan Labich, Luciano Lacqua, Gabriele Luciani, Christian Matuchet, Laurent Moitrot, Eric Palette, Claudio Pergher, André Retienne, Jean Robert, Jérémy Rouve, Alexandre Sanguedolce, Alessandro Sannia, Joe Simon, Guillaume Terret, Jean Tétard, Lorenzo Tonioli, Gianluigi Usai, David Zambon et Vito Zita pour leur aide dans la réalisation de ce site.